• L’incensé lui-même n’est jamais qu’une ruse de sens, une manière pour le sens de venir au jour. (FOUCAULT)

    Structure du système nerveux central

    (...) Le cerveau prolonge la moelle épinière : il comprend le bulbe, le pont, le mésencéphale, le cervelet, le diencéphale et le télencéphale. Les trois premières parties forment le tronc cérébral, qui dans l'ensemble, est structuré comme la moelle épinière et contient les corps cellulaires des nerfs crâniens (noyaux) et, parmi d'autres choses les centres respiratoires et circulatoires. Le cervelet est particulièrement important en ce qui concerne la motricité.thalamus, formation du diencéphale, constitue un relais important pour toutes les fibres afférentes (de la peau, des yeux, des oreilles, etc., mais aussi des autres parties du cerveau). L'hypothalamus appartient aussi au diencéphale ; il est le siège des centres végétatifs et joue un rôle essentiel dans l'activité endocrine de l'hypophyse voisine.

    Le télencéphale est formé de noyaux et d'écorce cérébrale. En ce qui concerne le noyaux, on peut citer, notamment, les ganglions de la base, importants pour la motricité : le noyau caudé, le putamen, le pallidum, et en partie l'amygdale. Cette dernière appartient, avec d'autres parties du cerveau comme le gyrus cingulaire par exemple au système limbique. Le cortex, partie externe de télencéphale, est divisé en quatre lobes : frontal, pariétal, occipital et temporal, séparés par des sillons : sillon central et sillon latéral. Les deux moitiés de télencéphale sont étroitement liées par le corps calleux. Le cortex est responsable de toutes les activités conscientes et de nombreuses activités inconscientes. C'est le lieu D'intégration de toutes les sensations conscientes, le siège de la mémoire, etc.

    Les cavités internes (ventricules) du cerveau renferment un liquide (liquide céphalorachidien)qui baigne aussi les espaces périphériques du SNC. Les deux ventricules latéraux sont reliés aux IIème et IVème ventricules et au canal central de la moelle épinière. Les plexus coroïdes produisent environ 650 mL de LCR par jour. Ce LCR est réabsorbé au niveau des villosités archnoïdiennes. Les échanges de substances entre le sang et le LCR ou le cerveau sont plus ou moins inhibés, sauf pour le CO2, l'O2 et l'H2O (barrière hémo-encéphalique ou barrière hémoliquidienne). Certaines substances, comme le glucose et les acides aminés, sont véhiculées selon des mécanismes de transport particuliers, d'autres, comme les protéines ne peuvent pas passer la barrière hémo-encéphalique ; ceci doit être pris en considération lors de l'administration de médicaments (accessibilité liquidienne). Si le LCR ne peut pas s'écouler, le cerveau est comprimé ce qui est à l'origine de l'hydrocéphalie chez les enfants.


    S.SIBERNAGL & A.DESPOPOULOS

    ATLAS DE POCHE DE PHYSIOLOGIE

    Médecine-Sciences, Flammarion

    Paris 1993, p.272


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :